French

En pleine crise de coronavirus, l’indignation face au manque de « carrés musulmans » en France

Face à l’insuffisance de « carrés musulmans », parcelle de cimetière dédiée aux défunts de confession musulmane, les musulmans de France se mobilisent sur les réseaux sociaux pour réclamer aux pouvoirs publics la création de nouveaux carrés musulmans.

Le nombre croissant de morts liés au Covid-19 en France entraine avec lui d’autres problèmes qui paralysent bon nombre de Français. Parmi ces problèmes, le manque de place dans les morgues ainsi que dans les cimetières refait surface ces derniers temps. Mais les familles musulmanes endeuillées font face à un autre problème plus urgent.


En effet, depuis la fermeture des frontières et sans possibilité de rapatriement, les musulmans de France réclament des carrés musulmans en nombres suffisants. De ce fait, aussi bien les particuliers touchés par ce drame, que les représentants du culte musulman, se mobilisent afin de convaincre les pouvoirs publics.

Ainsi, la plateforme « LES Musulmans » incite sur les réseaux sociaux, les citoyens français à interpeller les mairies afin qu’elles prennent conscience de l’ampleur du traumatisme que cela cause au sein de la communauté musulmane.

https://twitter.com/LesMusulmans/status/1250809369282912256

Le CFCM regrette le manque de carrés musulmans

De son côté, le Conseil français du culte musulman (CFCM) appelle à une « intervention urgente des pouvoirs publics » face à l’impossibilité pour les familles musulmanes d’inhumer leurs proches. En effet, dans un communiqué publié le 13 avril, l’instance représentante des mosquées de France demande de « ne pas ajouter à la douleur des familles, la souffrance de ne pas pouvoir honorer leurs morts ».

france carrés musulman

« Aussi, en cette période historique que nous traversons, nous demandons solennellement aux Maires de France qu’ils prennent leurs responsabilités face à la souffrance et à la douleur de ces familles qui ont perdu un être cher et qui se trouvent en grande difficulté pour inhumer leurs défunts », explique le communiqué.

Lors d’une visioconférence le 23 mars 2020, le CFCM précise avoir demandé au « Président de la République, M. Emmanuel Macron, la création de nouveaux espaces d’inhumation ».

Par ailleurs, le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chemseddine Hafiz, avait déjà fait appel sur son compte Twitter: « la création de nouveaux espaces d’inhumation pour les musulmans es indispensable. Les familles musulmanes doivent pouvoir inhumer leurs défunts dans le respect de leurs rites », y explique-t-il.

« Les carrés musulmans sont saturés et l’augmentation du nombre de décès fait que nous sommes en situation de pénurie totale », avait expliqué à France Info, Anouar Kbibech, un ancien président du CFCM.

Dans cet entretien de mardi, Anouar Kbibech expliquait que les dirigeants sont régulièrement interpellés « par des familles qui sont en détresse, et qui dénoncent cette pénurie de places dans les carrés musulmans ».

Selon les chiffres avancés par le CFCM, la France compte actuellement 300 carrés musulmans avec une capacité d’une centaine de tombes par carré.

A l’approche du Ramadan, les musulmans visés

Comparez au nombre de musulmans en France cela devient donc impossible de trouver une place. C’est d’ailleurs pour cela aussi que beaucoup de musulmans choisissent le rapatriement dans le pays d’origine.

De son côté, Ifakat Yuna, présidente de l’association Organization Racism and Islomophobia Watch (ORIW), dénonce « un abus de langage envers les musulmans en cette période difficile ».

cimetières musulmanes france

D’après elle, les mosquées ont été les premières à fermer pour respecter les consignes sanitaires. De plus, les mosquées n’ont fait aucune prière clandestine. « Pourtant, le Premier ministre [Edouard Philippe] et les préfets avertissent les musulmans pour la période du Ramadan », s’insurge-t-elle. Elle estime que les pouvoirs publics « préfèrent diviser la société plutôt que de s’attaquer à un vrai problème qui est le manque de carrés musulmans en France. »

Enterrés les corps provisoirement ?

Selon une information de France Info datée du 14 avril, « face au manque de places, le Conseil des mosquées du Rhône (CMR), qui réunit une quarantaine de lieux de culte dans le département, a également émis un avis religieux afin d’autoriser pour une durée provisoire l’inhumation des défunts musulmans en dehors des carrés. Et de préciser que les corps pourraient être exhumés et enterrés dans un autre lieu après la crise sanitaire ».

Source: medyaturk.info

Print Friendly, PDF & Email

About the author

Fatih Karakaya

Fatih Karakaya

Fatih Karakaya est né en 1977 à Kayseri en Turquie. Il est parti à l’âge de 10 ans en France. Après ces études de Turcologie à l’université de Strasbourg, il a commencé à travailler pour des journaux locaux en France.

Par la suite, il a écrit pour le site d’information Haber7 avant de devenir journalise Freelance.

A.Carter corfirms ties with PYD, YPG, PKK

US’s secret: child soldiers in Syria

UAE Foreign Minister Abdullah Bin Zayed allegedly assassinated

Follow us on Twitter

A.Carter corfirms ties with PYD, YPG, PKK

US’s secret: child soldiers in Syria

UAE Foreign Minister Abdullah Bin Zayed allegedly assassinated

Follow us on Twitter